Température de couleur : qu’est-ce que c’est et comment faire son choix ?

Température de couleur : qu’est-ce que c’est et comment faire son choix ?

Dès qu’il est question d’éclairage, les fiches-produit mentionnent toujours la température de couleur. Très concrètement, cette notion désigne la couleur exacte et apparente d’une lampe une fois allumée. Si la teinte avoisine le rouge-oranger, vous avez affaire à une lumière chaude, dite « blanc chaud ». A l’inverse, lorsque celle-ci est plutôt bleutée, il s’agit d’une lumière froide ou « blanc froid ». Au milieu, il y a ce qui est appelé « blanc neutre ». Pour l’utilisateur, les différentes couleurs impactent l’ambiance et procurent des sensations non-comparables à l’œil nu. Voilà pourquoi, il faut choisir la bonne température de couleur. Pour faire un choix éclairé, nous décryptons pour vous ses variantes de la lumière.

La température de couleur : les bases

De nombreux profanes confondent les températures de couleur avec les températures des sources lumineuses. En réalité, il n’est pas question ici de la chaleur proprement dite, mais de la teinte qui est émise par la lumière, qui est mesurée en kelvin (K).

De manière générale, nous distinguons le blanc chaud (de 1000 K à 4000 K), le blanc neutre (de 4000 K à 6000 K), et le blanc froid (au-dessus de 6000 K). Plus le nombre de kelvins est bas, plus la lumière est chaude, et inversement. Pour bien avoir en tête le rendement lumineux, sachez que les teintes chaudes s’apparentent à la lueur vive rouge oranger jaunâtre d’une bougie, ou à celle plus faible d’une lampe à incandescence. Les froides quant à elles, imitent souvent la lumière bleue émise par un écran de téléphone ou d’ordinateur. Quant au blanc neutre, elle reprend autant que possible la lumière du jour, allant d’un bleu de ciel boréal à un bleu de ciel nuageux. Blanc neutre et blanc froid sont plutôt métalliques. Ils peuvent, selon les modèles, être émis par des tubes fluorescents, des diodes électroluminescentes ou encore une lampe halogène.

Il faut faire une différence entre la température de couleur en Kelvins et les lumens (lm). Ces derniers mesurent le flux ou l’intensité lumineuse, donc la quantité de lumière émise. Plus le lm est élevé, plus vos spots led et ampoules sont susceptibles d’éclairer des zones plus étendues.

Les critères déterminants pour faire un choix avisé

Pour savoir quelle température de couleur il vous faut, il y quelques questions auxquelles vous devez répondre.

  • D’abord, quel genre d’ambiance tentez-vous de créer ou de reproduire ? Pour une ambiance intime et reposante, privilégiez des luminaires blanc chaud. Tournez-vous plutôt vers le blanc neutre pour ne pas fatiguer les yeux et pour avoir une représentation fidèle des couleurs. Choisissez le blanc froid pour avoir une lumière maximale, si vous avez besoin de travailler.
  • Ensuite, où allez-vous placer les éclairages, et quelle sera leur utilisation quotidienne ? Les éclairages des pièces où vous êtes les plus présents doivent se rapprocher le plus du blanc neutre. Au contraire, les éclairages des pièces peu visitées peuvent être, soit chauds, soit froids – selon l’ambiance : plutôt blanc chaud pour une véranda cosy, par exemple et plutôt blanc froid pour une salle d’eau.
  • Seront-ils utilisés davantage le jour, la nuit, à l’intérieur ou plutôt à l’extérieur ? Utilisez les couleurs pour avoir un équilibre, une lumière suffisante, une ambiance et décoration selon le style recherché.

Le choix du blanc chaud

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, il sera plus simple de créer une ambiance conforme à vos attentes. Dans les espaces de vie et de détente, nous conseillons d’utiliser les températures de couleur blanc chaud. Produites par les ampoules classiques et ampoules halogènes, le rendu des couleurs est toujours agréable, accueillant et chaleureux. Que ce soit pour une lampe de chevet ou une applique murale, cette température de couleur sera parfaite. Nous incluons dans le terme « espace de vie » : la chambre et le salon, mais il est possible d’étendre à la cuisine ou alors la salle de bain.

L’ambiance lumineuse chaude est aussi la bienvenue dans un bar, un cinéma ou un casino. L’objectif étant toujours d’apporter du confort et de la sérénité à tous ceux qui séjournent dans ces endroits.

Les couleurs neutres et froides : où, pourquoi et comment les utiliser ?

Si l’utilisation et la nécessité d’une température de couleur chaude sont évidentes, il n’en est pas toujours de même pour les températures de couleur froides et neutres. Pour obtenir une belle ambiance lumineuse, il faut donc connaître les bases, et manier correctement chaque type d’éclairage.  

Lorsque vous pensez au blanc froid, visualisez immédiatement l’éclairage blanc dans les hôpitaux et les cliniques dentaires. Certains l’ont en horreur, mais il faut savoir que ce type de lumière (clair à bleuâtre) est excellent pour la performance visuelle. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’il est d’usage d’utiliser des spots led et des panneaux led dans les parkings, allées, sous-sol ou supermarchés. Ces éclairages favorisent aussi la concentration, et il est naturel de les placer dans une salle d’étude ou des bureaux.

Les ampoules et lampes qui ont une température de couleur neutre s’invitent là où les travaux de détails sont effectués. On pense notamment aux laboratoires de sciences ou alors aux salles d’opérations chirurgicales. Aussi appelée « lumière du jour », la teinte neutre correspond à celle du soleil lorsqu’il est à son zénith ou à son point culminant. Grâce à elle, il est plus facile de faire des tâches minutieuses telles que la couture ou encore le bricolage.

La température de couleur et l’impact sur le ressenti

Imaginez que votre chambre soit éclairée de la même manière qu’une salle d’opération. A tous les coups, vous allez perdre toute envie d’y rester, et risquez même d’en perdre le sommeil. Dans le même sens, si la salle d’opération bénéficie d’une lumière jaune chaude ou très chaude, les chirurgiens seraient incapables de faire correctement leur travail. Pour cela, ne négligez pas la température et l’intensité lumineuse. Après tout, elles agissent directement sur l’organisme, sur nos humeurs et nos capacités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *