Leçons d’art de la table à la française

Leçons d’art de la table à la française

N’attendez pas les fêtes de fin d’année pour se renseigner sur l’art de la table à la française. Avant d’accueillir des convives importants, maîtrisez les arts de la table. Les arts de la table comprennent la bonne manière de mettre la table, de disposer les couverts et les nappes et incluent également, les règles de savoir-vivre durant le moment du repas. Les meilleurs hôtes sont soucieux du détail, en particulier lorsqu’on veut mettre en avant les règles de l’art français. Donc, comment dresser une table française ? Voici quatre points essentiels à connaître.

Quels types de couverts et décoration de table choisir ?

Premièrement, il faut bien choisir ce que vous allez présenter sur la table. Cela comprend la décoration de table, mais également le choix des couverts.

Le choix des décorations de table

Tout d’abord, il faut bien choisir le linge de table. Parmi les divers éléments du linge de table, il y a d’abord la nappe. Elle donne le ton de l’élégance à l’ensemble et amortira le choc des argenteries. Optez pour des matières nobles, comme le coton, le lin ou le jacquard. En ce qui concerne la couleur, tout dépend du reste (couverts, thèmes, etc.). Néanmoins, le blanc épuré est une valeur sûre. Les nappes doivent être dépourvues de tous plis ou tâches. Il en est de même des surnappes et chemins de table, qui peuvent toutefois arborer n’importe quelle couleur. Enfin, les serviettes de table doivent également être blanches ou de la même couleur que les surnappes et chemin de table. L’erreur fatale : opter pour des serviettes en papier. Le tissu est un must. Ces serviettes de table doivent être correctement pliées en trois (pas besoin de faire plus difficile). Pour un déjeuner, mettez la serviette dans l’assiette. Pour un diner, il faut la mettre à gauche de l’assiette.

Aucune règle particulière ne régit les autres éléments de décoration. Tout est question de bon goût et d’éviter les excès. Privilégiez les fleurs naturelles aux bouquets artificiels pour une belle table.

Les couverts dans l’art de la table à la française

Dans le choix des couverts, celui des assiettes est le plus important. La vaisselle doit être d’excellente qualité, cérémoniale et au moins, frôler le luxueux. S’il n’est pas question d’armoiries royales, préférez les assiettes en porcelaine, pour son élégance ou celles faites de grès pour son côté convivial. La faïence est également une option possible. Son petit trait vintage la rend originale, quoique un peu moins formelle.

Quant aux autres couverts de table, dont les cuillères, les fourchettes, les couteaux ou encore, la petite cuillère, il faut absolument des couverts en aciers inoxydables. C’est le summum de la qualité. Ils peuvent être gris ou dorés.

S’il n’y a pas grand-chose  à dire sur les verres, veillez juste à avoir des verres pour chaque type de boisson que vous proposez. Il s’agit, en l’occurrence, du verre d’eau, du verre à vin rouge ou blanc, du fût de champagne, du verre pour jus de fruit.

Enfin, sans être une véritable norme d’art de la table à la française, privilégiez la céramique ou la porcelaine pour tous vos présentoirs sur table : beurrier, plats de service et autres ustensiles de cuisine qui viendront sur la table.

Comment dresser une table selon les règles de l’art de la table française ?

Vous savez quoi mettre pour une bonne table. Il est maintenant question de savoir comment dresser une table à la française. Voici un petit résumé, tout à fait clair sur la question.

Les principaux

  • L’assiette se place devant la chaise, à deux centimètres du bord de la table. Il s’agit de l’assiette de présentation (celle sur laquelle tous les autres seront placées) et des assiettes successives pour les différents plats. La plus petite assiette pour les entrées se place tout au-dessus.
  • A gauche, il faudra placer les fourchettes. Les dents doivent être tournées vers la table. S’il y a plusieurs plats au menu, la fourchette qui doit être utilisée la première sera à l’extrême gauche, puis de gauche à droite vers l’assiette (de gauche à droite : fourchette à poisson, pour un entrée de moules, fourchette à viande pour la résistance à base d’agneau). La fourchette de dessert n’a pas sa place là.
  • A droite, vous mettrez la cuillère et les couteaux. Souvent utilisée pour une soupe, la cuillère sera à l’extrême droite. Elle doit également être tournée vers la table. Puis, viennent les couteaux. Comme pour les fourchettes, les couteaux qui seront utilisés en premier seront à l’extrême (droite cette fois-ci). Il s’agit donc du couteau des entrées. Puis, vient le couteau de résistance et le couteau à fromage (si vous allez en proposer. Le couteau pour dessert a une autre place. La lame tranchante est tournée vers les assiettes.
  • Tout ce qui a trait au dessert vient avec le dessert ou est présenté devant l’assiette. Il s’agit, du plus proche de l’assiette au plus éloigné, de la fourchette, de la petite cuillère.
  • Le verre d’eau se place devant l’assiette à gauche, car les gens voudront souvent de désaltérer. S’en suivent (toujours de gauche à droite), le verre à vin rouge, le verre à vin blanc, le fût de champagne et le verre à jus de fruit.

Les accessoires dans l’art de table à la française

  • Si vous proposez une assiette de pain, un beurrier ou une tasse avec des tranches de citron individuels, placez-les à gauche, devant le verre d’eau.
  • Veillez à mettre suffisamment d’espace entre deux de vos invités. Les règles de l’art de vivre l’imposent.
  • Prévoyez tous les accessoires qui sont nécessaires, en fonction du plat que vous proposez. Si vous offrez, par exemple, du crabe, n’oubliez pas les pinces.

Quel menu choisir ?

La seule règle est d’offrir quelque chose de différent dans un menu à deux services (entrée et résistance). Si vous avez du poisson dans les entrées, n’en proposez plus pour la résistance. Au-delà le choix d’un menu typique français est très large.
Exemples d’entrées : pâté de campagne, salade niçoise, gougères faciles

Exemples de plat de résistance : rôti de bœuf, fondue savoyarde au fromage, ratatouille, bœuf bourguignon. Évitez les artichauts qui se manient difficilement.

Desserts possibles : tarte aux pommes, Saint-Honoré, gâteau au yaourt. Si vous proposez des fruits, présentez-les épluchés et bien lavés.

PS : le sel, l’ail et les autres condiments se manient avec précautions. Il vaut mieux les proposer optionnellement que de les intégrer au plat.

Quelques règles de savoir-vivre à respecter

Il y en a beaucoup. Dans cet article, nous allons nous contenter de liste les red flags, c’est-à-dire ce qu’il ne faut pas absolument pas faire.

  • Demander aux invités de s’asseoir où ils veulent : il vaut mieux avoir un plan de table. Cela évitera aux convives la déconvenue d’hésiter.
  • Forcer à boire de l’alcool : c’est une question de principe, l’hôte n’a pas à forcer la main. Si l’invité veut s’arrêter à un seul verre, n’allez pas plus loin.
  • Servir les apéritifs à table : ils se servent avant ou après manger, debout ou dans un autre coin de la maison. Si votre menu est particulièrement riche, un apéritif vaut mieux qu’une entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *